Entretien d’embauche raté : 7 signes qui ne trompent pas

Reconnaitre un entretien d’embauche raté est important. Surtout pour poursuivre sereinement votre recherche d’emploi.

Votre façon de réagir après un mauvais entretien d’embauche peut conduire une entreprise à réévaluer son opinion sur vous afin de vous accorder une seconde chance. 

N’oubliez pas que personne n’est parfait et qu’une coquille lors d’un entretien n’est pas si grave ou pénalisante que cela. Il est donc encore temps de prendre des mesures correctives. 

Cependant, vous devez d’abord être capable de détecter les signes indiquant que vous n’avez pas convaincu le recruteur lors de l’entretien d’embauche.

Dans cet article vous saurez :

  • Quels sont les signes que vous n’avez pas obtenu le poste ;
  • Combien de temps durent généralement les entretiens ; 
  • Comment savoir si un entretien s’est bien (ou mal) passé ;
  • Ce que vous pouvez faire après un entretien d’embauche raté.
les signes d'un entretien d'embauche raté

1. L’entretien d’embauche est écourté 

Lorsque une entreprise indique une durée d’1 heure pour un entretien et qu’il se termine en 15 minutes ou moins, c’est probablement mauvais signe. Cela peut indiquer que le recruteur ne vous considère pas comme le candidat approprié. Afin de respecter votre temps et le sien, il décide donc d’écourter l’entretien.  

Néanmoins, une courte entrevue n’est pas toujours le signe que vous n’obtiendrez pas le poste. Par exemple, si vous postulez à un poste de débutant, il y a généralement moins de questions techniques à poser. Il faut donc bien garder à l’esprit le contexte de l’entretien.

Quelle est la durée d’un entretien d’embauche ? Cela dépend de plusieurs facteurs tels que le poste auquel vous postulez ou alors votre niveau d’expérience. En général les postes hautement qualifiés vont de pairs avec des entretiens qui durent plus longtemps. 

Un autre facteur important qui influe sur la durée d’un entretien est le support via lequel l’entretien est réalisé. S’agit il d’un entretien physique, d’un entretien en visioconférence ou d’un entretien téléphonique ? 

  • Entretien d’embauche physique : 45 à 90 minutes. 
  • Entretien en visioconférence : 30 à 60 minutes. 
  • Entretien téléphonique :  15 à 45 minutes. 

La durée moyenne globale d’un entretien d’embauche est comprise entre 45 minutes et 1 heure .

2. Les questions de l’entretien d’embauche sont trop simples

Vous avez fini votre entretien d’embauche et cela vous semble avoir été extrêmement simple.Les questions posées par le recruteur était anodines et sans réelle difficulté.
À première vue, cela peut sembler génial. Après tout, qui ne veut pas d’un entretien facile, n’est-ce pas ?

Si les questions de l’entretien semblaient faciles c’est peut-être parce que vous vous sentiez à l’aise et que vous êtes venu préparé. Dans ce cas, il n’y a probablement aucun problème. 

Néanmoins, si les questions posées étaient ridiculement simples et généraliste, il est probable que votre recruteur ait réalisé cet entretien pour la forme et la politesse. Un détail qu’il a révélé lui à fait prendre sa décision dès les premiers instant ou un autre candidat qui est passé avant vous l’a pleinement convaincu… Les causes peuvent être multiples. 

N’oubliez pas que les questions d’un recruteur doivent porter sur votre détermination, compétences et objectifs de carrière. Si aucune de ces questions ne reflète cela, il est probable que votre entretien ait pris une mauvaise tournure. 

3. Le recruteur vous juge « surqualifié » 

Dans la vie courante, il est flatteur de recevoir des compliments comme « Vous êtes vraiment trop bon ! ”.  Hélas, lorsque le responsable de recrutement utilise ce genre d’expression, c’est avec une connotation négative. En effet, ce terme peut-être utilisé lorsque vous semblez inconstant aux yeux d’un recruteur. Ce dernier peut penser qu’en raison de votre expérience ou de vos activité professionnelle passées, vous utiliserez son travail comme un tremplin jusqu’à ce que vous trouviez LE job qui mettra vos compétences à l’épreuve.

4. Le recruteur change soudainement de ton

Un entretien qui commence sur un ton optimiste mais qui se dégrade soudainement n’est pas bon signe. Cela révèle que vous n’avez pas répondu aux attentes du recruteur. Lorsqu’un entretien d’embauche se déroule bien, vous pouvez entendre plus souvent l’utilisation de pronoms possessifs. Cet indice montre que le recruteur projette votre présence dans les équipes de l’entreprise.

Par exemple, au lieu de « projets futurs » il pourrait dire « nos projets futurs », « les missions du poste consistent en… » deviennent « vos mission consisteraient en ».

5. Les questions sont de plus en plus précises

Le recruteur agrémente l’entretien d’embauche avec des questions de plus en plus précises. 

Il veut obtenir un maximum de détails sur vous (parcours scolaire, missions précises de vos précédentes expériences, ..)

Une telle demande de précisions dans les questions peut signifier que le recruteur à un doute sur votre profil et vos compétences. Le fait de demander un maximum d’informations peut le mettre en confiance ou au contraire, cela peut lui faire prendre la décision de ne pas vous sélectionner.

6. Le recruteur ne mentionne pas le salaire 

Le salariat est une relation employeur/employé qui est liée à l’argent. En l’échange de votre temps, de vos compétences et connaissances, l’employeur vous verse un salaire. Pour vous, le salaire représente donc la finalité.

Lors de l’entretien d’embauche, le salaire est généralement abordé à la fin. Il peut à cette occasion être fait l’objet d’une négociation. Dans ce genre de cas, le recruteur peut prendre en compte votre requête et revenir vers vous par la suite pour vous confirmer ou non le salaire négocié. Cela sous-entend que si l’entreprise vous permet ou non de négocier le salaire, c’est qu’elle est prête à vous embaucher sous ses conditions.

À l’inverse, si la question du salaire n’a pas été soulevée pendant l’entretien, c’est mauvais signe. Le recruteur ne pense pas vous sélectionner pour le poste.

7. Aucune suite n’est prévue après l’entretien d’embauche 

Les processus de recrutement peuvent être longs et fastidieux selon les entreprises. Depuis 2020 et la crise sanitaire, les processus ont dû massivement être revu avec l’utilisation de la visio conférence ou des entretiens téléphonique. Ce fût l’occasion pour de nombreuses entreprises de rôder leur processus d’embauche. Maintenant certaines d’entre elles communiquent automatiquement aux candidats des points d’avancée. 

Néanmoins si vous n’avez pas été notifié durant le déroulement du processus, le recruteur clôture généralement l’entretien en communiquant sur les prochaines étapes à venir.

Au final, si le recruteur n’indique pas de suite et termine l’entretien en annonçant par exemple « Nous vous enverrons un e-mail pour vous faire savoir comment cela s’est passé », sans préciser quand, vous n’obtiendrez probablement pas le poste. 

Comment réagir après un entretien d’embauche raté ?

comment réagir après un entretien d'embauche raté ?

L’absence de bon signe lors de l’entretien ne justifie pas forcément un entretien raté.
Néanmoins, si vous avez constaté des mauvais signes pendant l’entretien, il est encore le temps d’agir.

Voici 4 étapes que vous pouvez suivre après un entretien d’embauche raté : 

  1. Analyser l’entretien. Lorsque l’adrénaline est redescendue quelques heures après l’entretien, posez-vous tranquillement. Passez en revue votre entretien d’embauche et concentrez vous d’abord sur les éléments positifs. Dans un second temps, relevez les points négatifs et imaginez ce que vous pourrait dire ou mettre en place pour que cela ne se reproduisent plus. Je vous conseil de conserver ces informations sur papier ou en numérique pour ne pas les oublier lors de la préparation de vos futurs entretiens.
  2. Envoyez un e-mail de remerciement. Que l’entretien se soit bien ou mal passé, il est toujours de bonne augure d’envoyer un e-mail de remerciement. Ainsi, vous ferez preuve de gratitude envers le recruteur pour le temps qu’il vous a accordé en entretien d’embauche. Ce mail est une chance pour convaincre une dernière fois le recruteur que vous êtes le candidat idéal. Cependant, si vous sentez que l’entretien a mal tourné cela peut être l’occasion de renverser la vapeur en clarifiant une réponse bâclée (voir chapitre ci-dessous). 
  3. Exprimez votre intérêt pour un autre poste. Lors d’un entretien d’embauche dans une entreprise, il se peut que cette dernière ait plusieurs propositions de postes dans un ou plusieurs services. Faites savoir aux ressources humaines que vous êtes ouvert à plusieurs postes au sein de l’entreprise. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas qualifié ou que vous n’êtes pas le bon candidat pour un poste précis que vous l’êtes pas pour tous les autres. 
  4. Préparez-vous pour les prochains entretiens. Comme évoqué dans le premier point, conserver et réappliquer les points positifs que vous avez créer et focalisez vous sur les améliorations à apporter pour le prochain entretien. L’entretien d’embauche est un exercice et la meilleur manière d’exceller est de s’entrainer. N’ayez pas peur de l’échec, apprenez de vos erreurs et lancez vous à nouveau.

Au final, même si c’est ennuyant quand une interview ne se passe pas comme prévu, il est inutile de trop se prendre la tête. D’ailleurs, ce n’est pas parce que vous pensez avoir raté l’entretien d’embauche que le recruteur pensera la même chose. L’entretien d’embauche est un exercice qui nécessite de s’améliorer à chaque fois. Plus vous en ferez, plus vous serez à l’aise et saurez répondre aux attentes des recruteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *